« Après un discours historique, je bois toujours une Berliner Weisse, car j’aime sa saveur fruitée et son petit côté acidulé. » C’est ce qu’aurait déclaré John F. Kennedy lors d’une entrevue en 1963 à l’Écho de Rimouski. Tout est dit. À déguster au soleil, telle quelle ou avec un trait de sirop de framboise comme le font nos cousins germains.