« Le vol du siècle !?! »

Avant 2002, le gouvernement québécois avait en mains une étude (remise par la multinationale Shell) évaluant les réserves de pétrole « publiques » de l’île d’Anticosti à environ 30 milliards de barils. En 2003, arrive le gouvernement libéral qui démantèle la division gaz et pétrole d’Hydro-Québec. Pris de désespoir, les patrons qui travaillaient à la division gaz et pétrole d’Hydro-Québec se retrouvent un emploi chez les nouveaux acquéreurs des droits d’exploiter l’île sans pétrole… et qu’est-ce qu’ils y trouvent !?! 31 milliards de barils de pétrole « privés » !!! En d’autres mots : 3 875 barils de pétrole ou 350 000 $ pour chaque habitant du Québec…